fbpx

Actualité

Les amourettes de nos enfants

Par Josée Ménard, Sexologue

C’est tellement mignon d’entendre notre enfant dire qu’il est amoureux! De le voir, main dans la main, partager des petits moments de bonheur intense. De le savoir heureux avec l’autre, isolé du groupe pour ne jouer qu’avec cette nouvelle flamme. De réaliser qu’ils font des gestes pour se plaire (il lui fait un dessin, elle partage son jouet préféré, etc.). Mais l’amour entre enfant existe-t-il? Et qu’est-ce qu’une amourette?

Quelle émotion merveilleuse que d’être en amour! C’est à souhaiter à tous, surtout à nos enfants. Être amoureux exige notamment une bonne connaissance de soi, une capacité d’introspection et la volonté d’aller vers l’autre. La maturité et la capacité de vivre l’amour partagé n’arrivent que vers l’âge de 14-15 ans.

En fait, jusqu’à ses 8 ans environ, l’enfant est dans le mimétisme. Ce qui veut dire que tout ce qu’il voit, il le répète. Mon conseil : c’est le moment pour les parents de prendre conscience de leurs bons et mauvais comportements amoureux et sexuels.

Est-il amoureux? Oui, il ressent définitivement une préférence pour un enfant en particulier. Mais il joue, il s’amuse à faire comme papa ou comme maman. Il recrée ce qu’il connaît et imite ce que sont ses parents. Sa motivation lui vient de ce qu’il vit à la maison, de ce qu’il voit autour de lui, par ce qui fait rire ou est ressenti agréable, de par ce qu’on lui dit (par exemple lorsqu’on lui demande s’il a un chum ou une blonde). Au final, il imite.

La garderie et l’école sont des endroits pour socialiser. Ils ont été conçus pour favoriser un climat d’apprentissage facile mais aussi pour développer les habiletés à vivre en société, à développer des liens avec les autres et à tisser des liens d’amitiés.

Il arrive que deux ou trois petits aient de plus grandes affinités. Ou qu’ils ressentent un certain bien-être lorsqu’ils sont ensemble. Ça ne veut pour autant pas dire qu’ils sont amoureux. L’attitude parentale peut pousser les enfants à agir comme des adultes sans vraiment savoir ce qu’ils font.

Un enfant en constante recherche de «conjoint» ou de contact physique dénote un flagrant manque d’attention et d’affection parentale. Ce qui est sain, c’est d’aider notre enfant à reconnaître le bien-être et les bonheurs du vivre ensemble tout en le gardant dans nos bras, tout près de notre cœur.

Alors cette année, pour la Saint-Valentin, mettez de l’avant l’amour dans sa généralité et l’appréciation globale pour un ami gentil ou une copine souriante! Après tout, cette journée est la fête de l’amour universel. De plus, qu’y a-t-il de plus agréable que de recevoir des compliments de notre premier amour… nos parents!

Josée Ménard
Les amourettes de nos enfants

— Josée Ménard, Sexologue est membre de l’OPSQ et fondatrice du site QuestionSexualite.ca qui est un service sexologique d’information, d’éducation, de prévention, de consultation et d’aide à la population internaute.

 

Par Véronik Tanguay, Naturopathe, Aromathérapeute, Herboriste-thérapeute accréditée, Accompagnante à la naissance

L’aromathérapie est une médecine douce utilisée dès la naissance et ce, chez tous les bébés. Comment est-ce possible? Grace à  l’odeur de la mère! N’est-ce pas là la meilleure aromathérapie disponible?

Malgré cela, est-ce possible d’utiliser les essences aromatiques provenant des plantes avec les bébés, même les touts petits? Bien sûr! Mais cela doit se faire en connaissance de cause et avec prudence.

Pourquoi voudrions-nous utiliser des huiles essentielles dès un si jeune âge? L’une des premières raisons possible est d’offrir à notre petit un repère sensoriel supplémentaire. Tout comme la présence de l’odeur de la mère, le bébé sera rassuré par ce qu’il a connu dans son monde intra-utérin : la chaleur, le mouvement, les bruits blancs, l’emmaillotement, la voix et l’odeur de sa mère. Toutefois, il reconnaîtra également les autres molécules aromatiques retrouvées dans le liquide amniotique au fil de la grossesse. Ainsi, la préparation d’une huile de massage contenant entre 1 et 2 % d’huiles essentielles apaisantes pourra être utilisée durant la grossesse pour assouplir la peau du ventre. Ce moment devient privilégié pour prendre contact avec bébé et lui offrir une odeur qui lui apportera réconfort durant l’accouchement et apaisement lors d’une petite séance massage dans ses premiers mois de vie. Les essences de pruche du Canada, de mandarine, de lavande, de rose et de petit grain bigarade sont de bons choix.

Il se peut que vous souhaitiez utiliser des huiles essentielles pour accompagner la digestion de votre bébé. Durant les six premières semaines de vie, la digestion s’active et ces nouvelles sensations peuvent déranger votre bébé. Il est tout à fait normal que les éructions et les gas lui soient très incommodants; il devra  s’accommoder à ces nouvelles sensations. Cependant, pour des bébés ayant plus de difficultés que d’autres à y parvenir, certaines essences aromatiques pourront soulager ses inconforts. Ainsi, une huile aux fleurs de millepertuis contenant 2 à 3 % de fenouil, de lavande ou de camomille noble pourra être massée sur la région de l’estomac et de l’abdomen dans le sens des aiguilles d’une montre afin de faciliter l’élimination des gas et réduire les spasmes inconfortables.

Dès les premiers mois, il est possible que votre bébé vive de la congestion nasale, particulièrement s’il est entouré de grands frères ou sœurs ramenant à la maison un nombre incalculable de bactéries.  La meilleure action à prendre est d’agir en prévention et de diffuser des essences aromatiques de conifères avant la période de contagion. Le sapin baumier, le pin blanc et l’épinette blanche sont d’excellents choix. L’utilisation d’un diffuseur électrique qui n’utilise pas d’eau demeure l’outil le plus thérapeutique. Par contre, nul besoin de le faire fonctionner longtemps ; 10-15 minutes, 2 à 4 fois par jour sera suffisant. Par contre, nous ne laisserons pas fonctionner le diffuseur dans la chambre du bébé durant son sommeil. L’idéal est de diffuser 5 à 10 minutes (selon la grandeur de la chambre) avant ses périodes de dodo. Des essences calmantes peuvent aussi être diffusées afin de faciliter son sommeil. Pour cela, les essences d’agrumes sont un excellents choix et souvent appréciées par tous.

Si l’infection s’installe et votre bébé devient congestionné, il est possible d’appliquer 1 à 2 gouttes d’huile essentielle pure sous ses pieds. Cette voie d’entrée est sécuritaire, peu importe l’âge de votre enfant et l’odeur de l’huile essentielle n’agressera pas ses voies respiratoires. Encore une fois, le sapin baumier mais aussi l’eucalyptus radié, le ravintsare et le niaouli sont d’excellents décongestionnants. Si la congestion est importante, c’est la fréquence d’application qui offre de meilleurs résultats et non la quantité. Ainsi, mieux vaut mettre 1 à 2 gouttes sous les pieds à chaque changement de couche que de mettre 10 gouttes d’un seul coup! Votre enfant ne pourra que vous remercier plus tard d’avoir humer des essences naturelles durant sa jeunesse au lieu de la fragrance synthétique contenue dans la poudre de bébé!

Véronik Tanguay fait partie du réseau Bébé Santé et du Portail Santé Intégrale. Elle offre des consultations en naturopathie et des formations en aromathérapie et en herboristerie.  Elle prépare et accompagne les couples pour l’accueil de leur enfant depuis maintenant 10 ans. Pour plus d’informations, visitez le site du Jardin de Vie.